Questionnaire Jules Verne et Vous


[ Jean-Michel Margot, Suisse,

(de la bonne partie, romande) et Américain (par la force des choses, personne n’étant parfait).


"N’ayant jamais travaillé dans le monde de l’imprimerie, il m’est difficile d’évoquer une quelconque impression."



Vice-président et ancien président de la NAJVS (North American Jules Verne Society) (de ce côté de l’Atlantique, huit ans sont amplement suffisants).
Rédacteur de Verniana, qui aime à verniâtrer dans le vernocosme.

Auteur de :
Bibliographie documentaire sur Jules Verne, (Amiens, Centre de documentation, 1989).
Jules Verne en son temps, (Amiens, encrage, 2004).

........................................

Q-01 Souvenir :
Quel est votre souvenir le plus ancien de lecture d’un roman de Jules Verne ? Vous souvenez-vous comment ce livre était arrivé entre vos mains ?

Les Enfants du capitaine Grant dans l’édition Hetzel in-octodécimo et l’Île mystérieuse en Hachette in-octavo de la bibliothèque maternelle.


Q-02 Nostalgie :
Quel roman de Jules Verne vous a fait la plus forte impression ? Quel âge aviez-vous lors de sa lecture ?

N’ayant jamais travaillé dans le monde de l’imprimerie, il m’est difficile d’évoquer une quelconque impression. Par contre, La Jangada a eu un effet certain, puisque la description de l’Amazonie et le titre du roman sortent directement du Voyage au Brésil de Louis Agassiz, qui, comme moi, a fait toutes ses études à l’Université de Neuchâtel et a émigré aux Etats-Unis. Mais le plus important ouvrage reste pour moi le Voyage à travers l’impossible, sorte de testament moral à la mi-temps de la vie et de l’œuvre.


Q-03 Actualité :
Quelle place Jules Verne a-t-il désormais dans votre vie ? Quel regard portez-vous aujourd’hui sur ses ouvrages ?

Allez voir Ailleurs…


Q-04 Géographie :
Quel pays évoqué par Jules Verne vous a fait le plus rêver ? L’avez-vous depuis visité ? Que gardez-vous de la confrontation entre votre souvenir de lecture et la réalité découverte sur place ?

Comme je n’ai pu obtenir le poste de vulcanologue dans la station de surveillance au bord du cratère du Vanglor, j’ai dû me contenter de faire le tour du Great Eyry à pied (demandez au ranger quand a lieu le prochain « geology hike program »).


Q-05 Science :
Quelle est la machine vernienne (ou l’invention) qui vous fascine le plus ? Que représente-t-elle à vos yeux ?

La « mystérieuse machine bourdonnante » de Zéphyrin Xirdal. Une osmose familiale.


Q-06 Personnalité :
Quel personnage de Jules Verne est le plus réussi selon vous ou vous intéresse le plus ?

Professor Hardwigg1 (sorry, Prof. Otto Lidenbrock, PhD) comme géologue et le distrait Jacques-Eliacin-François-Marie Paganel, secrétaire de la Société de Géographie de Paris qui accepta les excuses de Jules Verne à la Société dans sa séance du 17 mars 1865.


Q-07 « Proust » :
Quel défaut ou quelle faute des romans verniens vous inspire le plus d'indulgence ?

Avoir été à l’origine du steampunk. Il ne pouvait prévoir que le désespoir actuel dans lequel baigne la culture occidentale aurait besoin d’un stimulant provenant d’une période où la science triomphante facilitait l’optimisme populaire.


Q-08 « ABC » :
Quelle expression aimeriez-vous formuler avec les initiales de Jules Verne (ou Jules Gabriel Verne) ?

J’estime que c’est le meilleur emploi des trois lettres J, G et V. Mais si cela chagrine quelques esprits, alors n’importe quel moteur de recherche peut fournir le Journal of General Virology, ou les Jerusalem Global Ventures, ou même le Jagdgebrauchshundverein. Enfin, pour les spéculateurs effrénés, il y a le fonds Global Equity Income Fund dont le sigle est JGV. Dont acte.


Q-09 « Voyage dans le temps… » :
Si Jules Verne avait pu être transporté dans le XXIe siècle que nous connaissons, quelle invention ou quel progrès aurait pu inspirer son âme créatrice ?

Il étudierait l’astrophysique pour comprendre pourquoi, diable, le premier ATV et un cratère de la lune portent son nom.


Q-10 farfelue :
Si vous deviez lancer une rumeur à propos de Jules Verne, quelle serait-elle ?

Je n’ai jamais été bon au lancer, que ce soit à la pêche, au javelot ou au sein d’une foule prête à croire aux « alternative facts ».


1 Nom donné à Otto Lidenbrock dans la traduction du Voyage au centre de la Terre de 1871.


 
Jean-Pierre Albessard
Pasqual Bernat
Jean-Pierre Bouvet
Daniel Compère
Jacques Crovisier
Volker Dehs
Marie-Hélène Huet
Masataka Ishibashi
Bernhard Krauth
Jean-Michel Margot
Jean-Louis Mongin
Nicolás Moraguès
Miguel Á. Navarrete
Ariel Pérez Rodríguez
Cristian Tello

Thomas Albessard
Jean-Claude Bollinger
Patrick Bouyer
Gérard Christophe
Arthur B. Evans
Albio Martinez
X. Nagrien
Samuel Sadaune
Norbert Scholz
Laurence Sudret